• No Happy Ending

    No Happy Ending

    Vivre pour aimer et aimer pour vivre.

    Deux phrases si similaires mais pourtant si différentes. 

     

    Toutes deux composées de 3 mots identiques, toutes deux le contraire de l'autre. Aucun lien mais pourtant tout les relies entres-elles.

    Comme eux deux...

     

    Il vivait pour aimer, toujours à la recherche du bonheur absolu et de l'être complémentaire. Rêve anodin. Être anodin.

    Elle aimait pour vivre, toujours à la rechercher de nouveaux sentiments étrangers et de scènes parfaites? Rêve bien étrange. Être bien étrange.

    Seulement deux phrases les reliées. Seulement ? Non. Ils étaient identiques, reflet de l'autre dans un sexe différent. 

     

    Tout deux grands et maigres, tout deux châtains aux yeux d'émeraudes, tout deux blancs comme la craie, tout deux passionné des mêmes sujets. 

    Deux perles d'Azur. Deux rêves inébranlables. Deux fidèles rocs. Deux identiques. Deux opposés.  

     

    Il riait, elle pleurait.

    Il criait de rage, elle chantait de joie.

    Amour & Haine.

    Rire & Larme.

    Deux contraires, Et encore, il en existe tant d'autres. 

     

    Il s'amusait tout comme elle.

    Elle riait tout comme lui.

    Mer & Océan.

    Lac & Marrais. 

    Deux similaires, Et encore, il en existe tant d'autres. 

     

    Il vivait pour aimer et Elle aimait pour vivre. Feu vs Glace. Chaud vs Froid. 

    Ils avaient tout deux l'amour dans leur vie. Ils n'aspiraient qu'à la même chose au fond: l'Amour avec un grand A.

    Elle voulait rêver.

    Il voulait penser.

    L'Amour fait perdre la tête. 

     

    Alors, ce texte se finira en duo d'amoureux comme vous vous attendez tous venant de moi? Non. Trop de facilité que d'espérer une fin heureuse. Il n'y a jamais de fin heureuse. 

     

    Il pleurait sa tristesse de voir celle qui l'aimait prise,

    Elle ne savait que faire de voir celui qu'elle désirait se torturer pour rien.

    Alors, leur pleurs s'accumulaient, en même temps, autant de temps, mais Ils pleuraient encore. À jamais. À toujours.

     

    Vivre pour aimer.

    Aimer pour vivre. 

    Toutes deux différentes mais identiques. Drôles de phrases.

    No Happy Ending.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :