• Derrière l'ombre

    Afficher l'image d'origine

     

    On pourrait penser du monde mille et unes choses folles et insensées. Dire multiples fadaises à ce sujet mais, bizarrement, les gens s'abstiennent de tout commentaires, positifs ou même négatifs. Alors, dans une époque si sombre, je me demande la raison de tant d'agissements pareils. On ne parle pas des faits, on les explique sans réellement justifier ou sanctionner leur créateur. Il est beau de croire à un paisible futur, de supplier les enfants à croire à l'espoir, leur demander de ne pas avoir peur mais, ont-ils réellement comprit comme nous nous le persuadons? Savent-ils que l'ennemi est partout? Dans l'ombre dansante derrière nous, dans le rire de jeunes, dans le soleil couchant un dernier salut à la belle lune sur un papier invisible au nom aérien... Le danger est partout et est toujours présent. Dites-vous que je suis pessimiste?Malheureuse? Vous avez tord, je ne suis ni de l'une ni de l'autre ou du moins, autant que je peux être joyeuse et optimiste.

    J'ai espoir qu'un jour, les armes soient posées et les hymnes à la paix chantés. J'ai espoir qu'un jour, les enfants n'aient plus peur, pour de vrai et pas seulement en rêve. J'ai espoir que le peuple humain puisse exister sans guerre et, chaque jour, je demande au néant, aux dieux et à Dieu, de s'entendre et d'ordonner paix et amour. J'ai espoir en nous, l'humanité.

    "Traitons-nous les uns et les autres, ça ne changera rien. Qu'importe les bonnes volontés, le monde est déjà trop fou pour guérir!", "Je vais les tuer.", "Il n'y a qu'un dieu.", "J'ai peur, maman.", "Hier, une bombe a explosé près de chez moi.", "Un attentat vient de se produire à Paris, le nombre de mort est incertain... On suppose une centaine de victimes.". Je ne veux plus entendre ça.
    Y-a-t-il une raison à tout cela?

     

    Les vieux râlent et racontent qu'avant, c'était mieux. Les adultes soupires et ne disent plus rien, ils se contentent d'observer les jeunes tenter de sauver ce qui reste et qui peut l'être. Mon esprit me dis que c'est stupide, qu'y a rien à sauver hormis de la folie, que tout les Hommes sont stupides, lâches et fous. Seulement, mon coeur m'hurle que l'espoir doit toujours être là, qu'il faut d'abord trébucher avant de pouvoir comprendre et avancer. Alors, les enfants, naïfs, rient sans regarder qu'au coin de la rue, un homme masqué, se croyant meilleur, les fixe en préparant sa prochaine attaque qui fera les gros prochains titres des journaux. 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Décembre 2015 à 19:01

    J'aime beaucoup. ça reflète beaucoup de fait veridic. 

    2
    Jeudi 31 Décembre 2015 à 19:43

    Tant mieux! J'essaie au maximum que mes textes ait des allusions de ce genre et qu'elles soient faciles à comprendre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :