• 13/01/2016

    Afficher l'image d'origine

    Le: 13 janviers, 2016.

    Lieu: Ikebukuro.

     

    Il y a, dans certains mots, des consonances exotiques qui nous plaisent. Des accents, des alliances de lettres ou même, la signification même du mot qui attirent l'amour pour ce mot. Dans mes mots préférés, il y en avait bien trois qui m'inspiraient des textes.

    Espoir. Éternité. Amour. 

    Et puis, en grandissant, j'ai découvert d'autres mots.

    Vie. Mort. Peur. Désespoir. Ikebukuro. 

     

    Des mots bien simples pour certains, pour d'autres, ils auront tant de signification. Pour moi, ce sont des mots liés à mon passé et surtout, qui m'évoque des sentiments utiles à l'écriture de textes ou même à la pensée. 

    L'Espoir m'évoque le futur, la joie mais en même temps la tristesse. L’Éternité est une promesse faite à soi-même, un mot marquant le temps à jamais. Quand à l'Amour, il n'est nul autre que le visage de cupidon. De simple mots utilisés quotidiennement mais qui, pour moi, procurent tant de sensations. C'est un peu comme si, en les lisant, la chaleur du plaisir et la froideur de la solitude m'assaillaient en même temps. Mon cœur bondit et une chair de poule me parcourt. Sans Vie, il n'y aurait pas de Mort et inversement. Dans un cycle éternel, c'est deux mots cohabites. Beaucoup de gens ne connaîtront jamais la signification d'Ikebukuro puisse qu'il n'y a que peu de gens qui s’intéressent au Japon et à sa langue.

    Vous connaissez la Grèce, l'Empire Romain (Rome) et leurs forums? Vous savez donc ce qu'est cet endroit magique qu'est Ikebukuro. Pour beaucoup de Tokyoïte, ce n'est qu'une avenue connue pleine de restaurants et de gens mais, pour moi, c'est tellement plus. Ikebukuro, c'est l'endroit où je peux avoir ma place. Une zone de paix entre deux guerres. C'est le seul lieu où je peux l'adorer et en même temps le haïr. Là-bas, sous la pluie ou le beau temps, je sais qu'il m'y attendra. Ou du moins, je l'espère chaque fois que j'y vais. Sera-t-il au coin d'une rue à rire avec ses amis ou, sera-t-il absent? "Faites qu'il soit présent pour moi!", Hurle mon âme chaque fois que je m'y rends. J'ai besoin de lui et ne sais qu'une chose sur lui: Ikebukuro, c'est sa maison. Il n'y a que des gens qu'il aime dedans. Des farces en tout genre s'échangent tous le temps, là-bas, parce que c'est comme ça. On rit, On plaisante et, parfois, on hurle. De joie, de rage ou de colère. Ikebukuro est mon foyer de pensé alors, pourquoi ne puis-je plus y aller? Pourquoi a-t-il clôt l'accès à nos amusement? Tu me manques.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :