• 10/08/2016

    10/08/2016

     

    Le: 10 août, 2016.

    Lieu: Pensées.

    Il n'y a pas longtemps, j'ai demandé à ma mère si elle croyait, elle m'a répondu que s'il y avait un dieu, il lui aurait ramené son père. J'ai demandé à ma sœur si elle croyait, elle m'a dit qu'elle n'avait aucune foi en Jésus et son père mais, qu'au fond d'elle, il y avait bien une chose. Ma grand-mère, elle, m'a simplement dit que de nos jours, chacun voit la religion de son propre œil. Les technologies ne permettent plus les doutes du passé mais, pour elle, tous et toutes peuvent  croire. Rien que le fait de croire peut amener la religion.
    Alors, une question m'est venue, à moi, une fille de... 

    "Si je ne crois en aucun dieu mais en mes rêves, est-ce quand même une action de foi?"

    Je crois en ma capacité à croire. Je crois en la science. Je crois en cette chose. Un jour, une merveilleuse personne m'a dit que c'était génial, cette façon que j'avais de voir la vie. Mi scientifique, mi rêveuse. Je l'ai regardé en souriant et pourtant, je ne suis pas une scientifique. Elle avait tord. J'aurais peau toujours essayer de croire aux molécules, aux atomes... à des faits réels, je ne cesserais jamais de croire en moi et mon pouvoir de voir en l'avenir et en les autres, le meilleur d'eux. 
    Alors,

    "La religion était-elle réellement juste dédiée à des divinités surpuissantes qui sont à craindre? "

    J'ai lu un livre, il y a quelque temps, où l'héroïne était une jeune femme avec une mère croyante. Elle, ne pensait pas aux dieux ni même à la religion puisque ces sujets sont souvent bannis des écrits pour ne pas influencer. Les gens auraient-ils peur des autres? Qu'ils se retournent contre eux-même? Le XXIème est libre et pourtant, je ne l'ai jamais vu aussi enfermé dans la peur. Toujours était que mon héroïne de livre croyait en sa capacité à sauver le garçon qu'elle aimait de la violence et de sa colère. Elle a réussi, au final, c'est un livre après tout, mais, était-ce justement un acte de foi? Je suis perplexe. 
    Plusieurs dans ma vie, j'ai tenté de sauver ceux que j'aimais, de croire en eux. Des fois, j'ai triomphé mais d'autres, je n'ai jamais vécue d'heures aussi sombres et terribles. J'ai voulu sauver le garçon que j'aimais de sa peur, de cette paranoïa qui le poursuivait, en vain. J'ai voulu sauver un ami de sa triste et de ses pensées sombres, j'ai réussi avant de ne plus supporter la situation et de lui arracher brutalement sa "lumière". J'ai sauvé une petite fille perdue dans sa tristesse et l'ai aidé à avancer sous les regards mauvais des autres enfants, quand son cœur était brisé par un acte de trahison. J'ai sauvé un garçon qui était seul, je lui ai proposé des mots, des sourires et de l'amitié. Il m'a volé tout ça et piétiné ma confiance. 

    J'ai tenté, et des fois, ma foi a aidé. D'autres non. Alors, au final, y-a-t-il une réponse à espérer? Ou chacun a-t-il la sienne?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :